Par rapport à un portail manuel, le portail automatique procure de nombreux avantages. Ce dernier est beaucoup plus simple à ouvrir. Et pour cause, au lieu de fournir des efforts pour l’ouvrir manuellement, il suffit d’utiliser la télécommande. Parmi l’élément essentiel d’un moteur de portail figure logique de commande, les photocellules, le feu clignotant, etc. Le moteur ne fonctionnera pas sans ces composants. Découvrez dans cet article ces différents accessoires de motorisation.

Le moteur de portail

Il est évident qu’un système de motorisation n’est rien sans le moteur. Il s’agit de ce dernier qui fait déplacer le ou les vantaux du portail, grâce à la force qu’il génère. Il existe plusieurs types d’automatisme de portail. Pour les portails battants, il existe la motorisation à bras articulés, la motorisation à vérin, et la motorisation enterrée. Pour les portails coulissants, il existe la motorisation pour portail coulissant à rail et la motorisation pour portail autoportant.

Pour fonctionner correctement, la motorisation utilisée doit être compatible avec les caractéristiques du portail (matériau, poids, espace disponible, etc.).

La logique de commande

Appelée également armoire de commande, la logique de commande est une carte électronique assurant la gestion de l’automatisme. Elle prend le rôle de cerveau du système étant donné qu’elle gère également tous les accessoires qui lui sont branchés. Le fonctionnement de ce composant est simplissime. Prenons le cas d’une télécommande. Chaque fois que vous appuyez sur le bouton de celle-ci, la logique de commande reçoit le signal par le biais du récepteur. Il appartient ensuite à la carte de commande de gérer la motorisation selon l’ordre qu’elle reçoit. À l’achat, il ne faut pas oublier de vérifier la référence de ce composant. Elle doit être compatible au moteur du portail.

Le récepteur radio

Le récepteur radio a pour rôle de capter les ondes radio transmises par l’émetteur (ou la télécommande). Chaque fois qu’il reçoit un signal, il le transmet vers la centrale de commande afin que celle-ci puisse le traiter et l’exécuter. Le récepteur figure parmi les accessoires qui doivent être reliés à la logique de commande. Par ailleurs, pour que l’émetteur et le récepteur puissent communiquer, il faut que les deux éléments opèrent sur une même fréquence. Ainsi, si vous décidez de changer de télécommande, assurez-vous bien que la fréquence de la télécommande neuve soit identique à celle du récepteur. Parmi les fréquences les plus courants figurent 433.92Mhz.

L’émetteur ou la télécommande

Cet élément permet la gestion à distance du système d’ouverture. Comme nous l’avons évoqué précédemment, la télécommande doit utiliser la même fréquence que le récepteur radio.

Les photocellules, ou cellules photoélectriques

Lors de son ouverture ou fermeture, le portail risquerait de heurter un objet qui traine sur sa trajectoire (voiture, personne, animaux domestiques, etc.). Afin d’éviter des accidents, il est indispensable de l’équiper des photocellules. Le dispositif sert à déceler tout obstacle sur la course du portail. En cas de décèlement, il émet un signal vers la centrale d’alarme afin d’interrompre ou d’inverser le mouvement des vantaux. En plus d’éviter un accident, l’utilisation des cellules photoélectriques permet également d’éviter la destruction du portail. Il est à préciser qu’elles sont composées de deux éléments, à savoir la cellule émettrice et la cellule réceptrice. Ces deux éléments sont placés de part et d’autre du portail, sur chaque pilier.

Le feu clignotant ou la lampe clignotante

Appelé également gyrophare de portail, le feu clignotant est également d’une importante utilité, notamment si le portail électrique se trouve au bord d’une route très fréquentée. Quand les vantaux sont en train de s’ouvrir, la lampe clignotante se déclenche afin d’alerter les passants et les automobilistes de l’existence d’une activité quelconque autour du portail (sortie de véhicule par exemple). Cela permet d’éviter un accident.

Enfin, selon vos besoins, vous avez la possibilité d’ajouter autant d’éléments à votre système de motorisation. Tel est le cas de l’interphone (pour commander depuis l’intérieur l’ouverture du portail motorisé), d’une batterie de secours (pour parer à une éventuelle coupure de courant), ou encore d’un kit solaire (pour réduire la facture énergétique). Pour vous aider à compléter votre système de motorisation, nous vous proposons ce lien : https://www.labelhabitation.com/automatisme/accessoires-motorisation.html.